Vous êtes ici : Accueil  >  Recherche appliquée  >  Thèses


Thèses

Depuis 2004, le LCPP accueille des doctorants inscrits dans des écoles et des universités. Il les engage sur contrats à durée déterminée rémunérés pendant 3 années.

Contact : Laboratoire Central de la Préfecture de Police
Département Développement scientifique et qualité
39 bis, rue de Dantzig
75015 PARIS

Thèses achevées

Romain Tachon Optimisation de l’analyse des explosifs : extraction et analyse par LC/MS
(début 1er octobre 2004)
Directeur de thèse : Valérie Pichon – Laboratoire environnement et chimie analytique, ESPCI, Paris
Mathieu Suzanne Conditions d’utilisation de modèles numériques de mécanique des fluides couplés à la combustion dans le cadre des scénarii d’incendies.
(début 1er janvier 2006)
Directeur de thèse : Alexis Copalle – CORIA, INSA, Rouen
Sigrid Baumgarten Utilisation de spectrométrie de masse à haute résolution pour la détermination isotopique d'explosifs (2009). Thèse cofinancée par le Commissariat à l'Energie Atomique, l'université Pierre et Marie Curie - UPMC Paris VI et le LCPP.
Sonia Lordel Utilisation de polymères à empreinte moléculaire pour l'extraction sélective des molécules d'explosifs
(début octobre 2008)
Directeur de thèse : Valérie Pichon – Laboratoire environnement et chimie analytique, ESPCI, Paris
Cédric Sarrazin Utilisation de l'électrophorèse capillaire pour l'analyse de traces d'explosifs
(début octobre 2008)
Directeur de thèse : Pierre Gareil - École Nationale Supérieure de Chimie de Paris
Alexandre Berge Identification des sources d'alkylphénol et de phtalates en milieu urbain - Comparaison des rejets à dominante urbaine (domestiques et artisanale) par rapport à des rejets purement industriels.
(début novembre 2009)
Directeur de thèse : - Université Paris XII Val de Marne, SEVESC

Thèses en cours

Deux thèses se poursuivent, l'une au pôle Explosifs interventions et risques chimiques encadrée par l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris et l'autre au pôle Mesures physiques et science de l'incendie suivie conjointement par l'université de Poitiers et l'INSA de Rouen. Une troisième a débuté en janvier 2013 au pôle environnement en partenariat avec l'université Paris-Est Créteil Val de Marne et la Société des eaux de Versailles et de Saint-Cloud.

©LABORATOIRE CENTRAL DE LA PRÉFECTURE DE POLICE - 2012/2013